Veridos participe au progrès des nouvelles technologies de contrôle aux frontières dans le cadre du projet D4FLY financé par l’UE

Berlin, 31 août 2022 Le projet de recherche D4FLY, financé par lUE et dirigé par Veridos en tant que coordinateur général, s’est achevé au mois d’août. Dans le cadre de ce projet, des avancées significatives ont été réalisées en matière de vérification biométrique et de documents pour améliorer la sécurité et lefficacité des contrôles aux frontières. Les approches innovantes utilisées ont fait leurs preuves grâce à plusieurs prototypes utilisant des technologies comme les systèmes de reconnaissance basés sur lIA, les applications pour smartphones et les couloirs biométriques. 

Le projet D4FLY, financé par l’Union européenne par le biais du programme-cadre de recherche Horizon 2020, a compté sur la participation de 19 partenaires composés d’agents des autorités chargées du contrôle aux frontières, d’universités, d’instituts de recherche et d’entreprises industrielles issus de 11 pays différents. Ils ont étudié, créé et testé des solutions capables d’accélérer les contrôles aux frontières et de faciliter le passage des frontières, tout en assurant le niveau de sécurité requis. Veridos, l’un des leaders mondiaux dans le domaine des solutions d’identité intégrées, a coordonné le projet et a également dirigé la conception des prototypes. Des solutions innovantes ont été créées par le consortium dans divers domaines, comme indiqué ci-dessous. 

Avancées dans le domaine des technologies de vérification des documents 

L’un des objectifs du projet était de développer des outils capables de détecter automatiquement la présence d’anomalies dans des documents en vérifiant leurs éléments de sécurité afin de réduire les temps de contrôle. Par exemple, un outil a été conçu pour analyser les habitudes de voyage des citoyens à l’aide des tampons figurant sur leur passeport grâce à la fois à la reconnaissance d’image basée sur l’IA et à la reconnaissance optique de caractères (OCR). Le système détecte les tampons présents sur un passeport et lit leur contenu, comme les dates d’entrée et de sortie, puis en déduit les habitudes de voyage du titulaire. De cette manière, les agents de contrôle aux frontières n’ont plus besoin de feuilleter et d’examiner manuellement les tampons sur les passeports pour savoir dans quels pays une personne a séjourné, pendant combien de temps et dans quel ordre. 

Ce système a déjà été utilisé avec succès dans un processus secondaire pendant la durée du projet par des experts en documents de la Maréchaussée royale des Pays-Bas. Globalement, les agents qui ont utilisé le système l’ont trouvé dix fois plus rapide que la méthode précédente. Grâce aux commentaires des groupes de discussion composés d’utilisateurs finaux, le support vidéo, qui n’était pas prévu à l’origine, a été ajouté à la solution au cours du projet. Cette nouvelle fonctionnalité permet aux agents de placer les passeports sous une caméra et de tourner les pages pendant que le système basé sur l’IA reconnaît automatiquement les tampons.  

Vérification de l’identité au moyen d’un smartphone   

Les solutions qui permettent aux agents de contrôle aux frontières de procéder à des vérifications d’identité dans des espaces confinés et dans des conditions d’éclairage défavorables, comme dans les bus, peuvent être d’une aide précieuse lors des contrôles aux frontières terrestres. Une application pour smartphone simple d’utilisation conçue pour vérifier l’identité des passagers sans qu’ils aient à descendre du bus améliore considérablement le temps de contrôle. Dans le cadre du projet D4FLY, Veridos a mis au point une solution dans ce cas précis : les voyageurs peuvent s’enregistrer au préalable sur une borne spéciale en libre-service qui lit les données de leur passeport et prend une photo de leur visage. Le système transmet ensuite les données aux smartphones des agents de contrôle aux frontières autorisés. Lorsqu’un bus arrive à la frontière, les agents montent à bord et utilisent l’application pour smartphone prévue à cet effet pour vérifier l’identité des passagers en comparant le visage de la personne contrôlée avec les photos stockées. Les informations supplémentaires que l’agent peut être amené à vérifier, telles que les données du passeport enregistrées, s’affichent également dans l’application.  

Couloirs biométriques capables d’identifier les personnes en mouvement 

Pour ce qui est des contrôles aux frontières dans les aéroports ou les terminaux de croisière, où de nombreux passagers arrivent en même temps, D4FLY a développé un prototype de couloir biométrique capable de vérifier l’identité des voyageurs alors qu’ils sont en mouvement. La solution combine plusieurs technologies biométriques, telles que la vérification de l’image en 3D du visage, la reconnaissance de l’iris et l’analyse du somatotype à partir d’une image du corps entier, pendant que les voyageurs traversent le couloir. Les informations enregistrées dans ce couloir sont ensuite comparées aux données stockées des voyageurs. Si elles concordent, les voyageurs n’ont pas besoin de s’arrêter et les longues files d’attente ainsi que les temps d’attente peuvent être réduits de manière significative. Pour pouvoir utiliser ce système, les voyageurs doivent s’enregistrer de leur propre chef sur la borne en libre-service D4FLY prévue à cet effet, pour laquelle un prototype a également été conçu dans le cadre du projet. 

Toutes les solutions développées dans le cadre du projet sont entièrement conformes aux réglementations de l’Union européenne en matière de protection des données. Elles sont également dotées de mesures de sécurité complètes qui permettent de prévenir tout abus et toute manipulation, telles que des technologies capables de détecter toute tentative visant à manipuler ou à déjouer les technologies de vérification biométrique. 

« Tous les projets de recherche et de développement du projet D4FLY ont été menés à bien dans les délais prévus, malgré les circonstances difficiles de la pandémie, résume Armin Reuter, membre de l’équipe Innovation de Veridos et coordinateur du projet. Nous nous réjouissons tout particulièrement de l’excellente coopération entre les différents partenaires internationaux et les utilisateurs finaux au sein des autorités chargées du contrôle aux frontières – leur engagement et leur retour d’information continu ont joué un rôle décisif dans la réussite du projet ». 

Pour plus d’informations sur le projet D4FLY, consultez le site Internet suivant : https://d4fly.eu/. 

Retour

Toute la presse et les actualités

Lire plus de communiqués de presse Veridos ici
Ce site utilise des cookies

Pour améliorer votre expérience en ligne, nous utilisons des cookies et d’autres technologies, comme le décrivent nos dispositions relatives aux cookies. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Politique de G+D concernant les cookies

OK