Veridos : 5 étapes pour un plan directeur en matière d’administration en ligne à l’épreuve du temps

Berlin, le 03 décembre 2021 – Alors que les bases techniques et juridiques d’une administration en ligne efficace sont déjà en place, de nombreux gouvernements éprouvent encore des difficultés à déployer des services publics en ligne, et ce, malgré la pression croissante de la population. Veridos, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions d’identité intégrées, recommande d’élaborer un plan directeur afin de garantir le déploiement efficace et durable de systèmes d’administration en ligne.

Bien qu’il n’existe pas une seule et unique solution d’administration en ligne, l’établissement d’un plan directeur global visant à orienter les organismes publics vers une administration en ligne durable et à l’épreuve du temps est essentiel à la réussite de cette démarche. Veridos définit cinq étapes essentielles à l’élaboration de ce plan directeur :

  1. Définir les objectifs : les services d’administration en ligne permettent aux gouvernements d’atteindre plusieurs objectifs, allant de la réduction des coûts opérationnels à la stimulation de la croissance économique – des objectifs qui vont au-delà de la simple amélioration de l’efficacité des processus. Il est crucial de déterminer le degré de priorité de ces objectifs pour élaborer une stratégie d’administration en ligne efficace. Pour les citoyens, les avantages liés à l’utilisation de services en ligne peuvent être importants, et la fourniture de services publics en ligne peut améliorer l’accessibilité et renforcer l’autonomie des utilisateurs. Pour le gouvernement, les avantages liés à l’amélioration de la productivité et de l’efficacité, à la réduction de la paperasserie et des frais généraux, et à la rationalisation et à l’autonomisation des processus sont également des raisons d’envisager rapidement l’adoption de services d’administration en ligne. Les pays doivent, dans un premier temps, définir le degré de priorité et le champ d’application de ces objectifs.

  2. Analyser le statu quo : les organismes publics doivent ensuite procéder à une évaluation complète de leurs systèmes et processus, afin de déterminer où des services en ligne sont déjà proposés et où des améliorations peuvent être apportées. Que propose l’infrastructure d’identité actuelle ? Des normes, des interfaces, des structures de données et des mécanismes d’accès doivent-ils être améliorés ? Quelles sont les possibilités en termes d’économies, d’efficacité accrue, de sécurité et de commodité ? Cette analyse ne doit pas se limiter aux seuls aspects techniques. En effet, il est tout aussi important d’examiner le corps politique dans son ensemble, y compris les lois et réglementations relatives à la mise en place de services en ligne. L’analyse du statu quo offre la possibilité de passer en revue les techniques informatiques existantes et les mesures d’investissement prévues, afin de garantir que la mise en œuvre des services d’administration en ligne sera un processus efficace et rentable.

  3. Évaluer le potentiel : en examinant les procédures existantes, les gouvernements ont la possibilité d’identifier les pratiques qui pourraient être rationalisées. L’idéal serait de choisir un point de contact unique tourné vers le citoyen comme point de départ, par exemple une seule application permettant d’utiliser divers services. Cette base permettrait de garantir une facilité d’utilisation et une accessibilité optimale.

  4. Établir un projet pilote : les coûts liés au lancement d’une plateforme en ligne de services publics sont importants, et un projet pilote établissant une base de travail pour les déploiements futurs est essentiel pour gérer les coûts et l’efficacité du projet. Une fois lancé, le nombre d’utilisateurs des services d’administration en ligne augmentera et donnera lieu à de nouvelles innovations. C’est pourquoi un système évolutif doté d’indicateurs de performance clés est nécessaire pour mesurer la réussite du projet.

  5. Mettre en œuvre le projet : lorsque des services publics sont disponibles en ligne, l’adoption d’une approche holistique est essentielle. Un plan d’action informatique doit être mis en place, de même que des mesures de cybersécurité qui garantiront la sécurité des infrastructures et préserveront la confiance des citoyens. En outre, il est recommandé d’introduire des outils de retour d’information et d’analyse qui permettent de suivre les progrès réalisés et d’améliorer l’offre de services au fil du temps. Outre les questions relatives à la mise en œuvre technique et aux problèmes de sécurité, il convient de mettre en place une législation adéquate pour pouvoir proposer des services publics en ligne. Dans les deux cas, des experts qualifiés et la promotion de l’éducation et du développement des TIC sont essentiels à la réussite d’un pays.

« De plus en plus de gouvernements du monde entier mettent en œuvre des solutions d’administration en ligne. Pour certains pays, les services en ligne font peut-être déjà partie de la vie quotidienne de la population, mais dans d’autres pays, les citoyens n’ont qu’un accès restreint aux documents officiels et aux services publics. Pourtant, cet accès est essentiel pour que les individus puissent exercer leurs droits dans un monde moderne, que ce soit en votant, en contractant une assurance sociale ou simplement en voyageant. C’est là que l’administration en ligne peut innover, déclare Xavier Prost, vice-président mondial du département Administration en ligne chez Veridos. Un aspect essentiel de ces efforts est de permettre aux citoyens de disposer de solutions d’identité numérique. Comptant parmi les principaux fournisseurs mondiaux de solutions d’identité intégrées, Veridos s’engage à suivre et à soutenir ces efforts avec ses partenaires ».

Pour en savoir plus sur Veridos ou sur l’administration en ligne, veuillez cliquer ici.

Retour

Toute la presse et les actualités

Lire plus de communiqués de presse Veridos ici
Ce site utilise des cookies

Pour améliorer votre expérience en ligne, nous utilisons des cookies et d’autres technologies, comme le décrivent nos dispositions relatives aux cookies. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Politique de G+D concernant les cookies

OK